GESTION DES DONNÉES DE PRODUIT… UN MONDE D’ACRONYMES…

RETOUR aux PRINCIPES DE BASE !!!!

Dans mon précédent article, j’avais abordé les principaux points de contrôle pour sélectionner un fournisseur PIM.

Travaillant dans le domaine de la gestion de données de produits depuis plus de 20 ans, j’ai pu découvrir plusieurs solutions et travailler avec certaines d’entre elles. J’ai, ainsi, constitué, au fil des années, une liste de plus de 130 solutions revendiquant une offre PIM / MDM (certaines ont fusionnées, d’autres ont été acquises…) .

(Il s’agit d’une liste basée, simplement, sur les revendications de l’éditeur. Il n’y a aucune évaluation de l’offre ou objectif de classement)

Dans cette jungle des éditeurs de PIM, un fournisseur PIM doit avoir une différenciation et rendre sa solution attrayante pour un acheteur.

Pour cela, beaucoup d’éditeurs de logiciels créent des sigles de 3 lettres afin de se différencier en positionnant leur solution sur des niches.

Ainsi, dans le tableau ci-dessous, vous pouvez créer, pour vous amuser, autant d’acronymes que vous le souhaitez en combinant les mots les plus utilisés dans cette jungle. Vous créerez ainsi un nouveau positionnement et de la confusion.

(vous pouvez ajouter autant de mots que vous le souhaitez. Et ce n’est que pour le domaine de données du produit)

Promouvoir une solution pour la gestion des données de produits avec un nouvel acronyme de 3 lettres crée et ajoute de la confusion sur le marché.

Alors, quelles sont les différences entre ces solutions et un PIM?

COMMENT UN ACHETEUR PEUT-IL TROUVER SA VOIE DANS CETTE JUNGLE DES EDITEURS de PIM?

Les acheteurs ont déjà du mal à comprendre ce qu’est un PIM et ce qu’il peut faire…

Soyons clairs: en fin de compte, tous ces acronymes font référence au même type de solution: Product Information Management (PIM).

Bien sûr, certains fournisseurs apportent de la valeur ajoutée et des services supplémentaires aux acheteurs. Mais c’est à l’acheteur de les détecter et de voir s’ils répondent à ses besoins.

C’est pourquoi il est important de ne pas s’appuyer sur les arguments marketing des editeurs de PIM ni sur les acronymes pour choisir une solution PIM.

Il ne faut pa,s non plus, se baser uniquement à la solution indiquée dans les différents rapports d’analystes.

Plein d’autres fournisseurs de PIM apportent une valeur ajoutée supplémentaire en offrant un bon rapport fonctionnalités / expérience utilisateur par rapport au prix.

Il existe également des solutions PIM spécialisées par secteur: CPG, Mode…. Il y en a d’autres qui pourraient être considérés comme des champions nationaux dans leur pays.

Pour ne pas être perdu dans cette jungle des vendeurs, les acheteurs doivent tout d’abord, travailler sur les 3 éléments de base

  • Comprendre la situation des données dans leur entreprise et mettre en place, dès la conception initiale du projet, un comité de gouvernance pour aider à élaborer une stratégie de données;
  • Définir de manière très claire et concise leurs besoins et leurs attentes pour résoudre les problèmes;
  • Construire une demande de propositions en fonction de leurs besoins et de la demande du fournisseur, afin de démontrer leur capacité à gérer les analyses de rentabilisation (gestion des données, qualité des données, processus et flux de travail…

Si vous souhaitez plus de précisions, n’hésitez pas à nous contacter – nous serions très heureux d’échanger avec vous au sujet de vos préoccupations.

PS : Si vous souhaitez recevoir une copie du fichier Excel “vendor jungle”, envoyez moi un email : nadim@aroundata.com).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*