La data, le nouveau pétrole ou comment pouvoir bien l’exploiter en confiance et sécurité(2/3)

Organiser et sécuriser la distribution et consommation de la donnée (2/3)

La donnée et le pétrole sont considérés comme des actifs stratégique et similaires.

Donc il s’agit non seulement de veiller à la source, mais aussi de voir comment garantir la qualité tout le long de leur cycle de vie (sujet de cet article) et permettre des usages insoupçonnés (sujet du 3ème article).

La comparaison entre le pétrole et la donnée n’est pas limitée à leur valeur en tant qu’actifs. Mais elle inclut aussi la manière dont on va les gérer, stocker, transporter.

Comment bien gérer le transport de la donnée

Ainsi, une fois le pétrole extrait, il faut le transporter en toute sécurité pour qu’il puisse être utilisé, transformé en produits dérivés, en toute confiance par ceux qui le reçoivent.

Si la qualité du pétrole réceptionné par l’usine cible ne correspond pas à ce qui est attendu, les conséquences sont multiples :

  1. Coûts d’immobilisation de l’usine en attendant la réception du bon produit ;
  2. Impact de retard dans la production ;
  3. Pertes de marché.

Pour cela, l’industrie pétrolière a mis en œuvre des procédures et process pour

  1. Surveiller les tuyaux, servant à transporter le pétrole (pour éviter déperdition et vols…) ;
  2. Veiller à ce que la source de pétrole ne soit pas altérée ;
  3. Garantir la qualité de ce pétrole avant sa consommation par les systèmes cibles.

Imaginez si vous utilisiez le mauvais produit pétrolier (essence ou diesel) ce qui arriverait à votre voiture..

Ces process garantissent ainsi une récurrence dans l’usage du pétrole et que vous puissiez remplir votre réservoir, en toute confiance, avec le bon produit.

Il en va de même pour la donnée, actif fluide et circulant dans l’entreprise et s’échangeant entre les entreprises.

Pour toute entreprise, Il s’agit de :

  1. Veiller à ce que la source de donnée soit, en permanence, stable et de confiance pour éviter tout problème dans la supply chain de la donnée. Ex : eviter de transformer un attribut en facultatif et que les utilisateurs ne le saisissent plus alors que la donnée de cet attribut est attendue en bout de chaîne ;
  2. Sécuriser le transport de la donnée en garantissant la disponibilité de la donnée à tous les consommateurs ;
  3. Maitriser les processus et process de transformation ou changement de cette donnée en mesurant son impact sur l’organisation. Ex : veiller en permanence à ce que les processus sont toujours appliqués et disponibles dans l’entreprise :
  4. Garantir la qualité de la donnée tout le long de son cycle de vie pour un usage fluide par d’autres applications type : Chatbot, Machine Learning, IoT…

Ces objectifs sont ceux de la gouvernance de la donnée.

Cette gouvernance ne peut se mettre en place sans un engagement fort du top management de l’entreprise qui va garantir l’application des process développés et protéger ainsi la qualité de la donnée.

La gouvernance est en charge aussi de formation et d’éducation pour transformer l’entreprise en une entreprise guidée par la data.

Il est très important d’éduquer l’ensemble des collaborateurs à la qualité de la donnée au même titre qu’ils sont sensibles à la qualité des produits et services délivrés par l’entreprise.

Cette gouvernance permettra ainsi de

  • Maitriser les coûts de l’entreprise (élimination des coûts de non-qualité de la donnée)
  • Avoir une confiance dans la donnée qui circule dans l’entreprise.

Une fois ce niveau de maturité dans la gestion de la donnée est atteint, l’entreprise pourra passer au niveau suivant qui est celui de la transformation de l’entreprise. Sujet qui sera traité dans le prochain article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*